Menu
MC3 > Journal > Le livre Blanc "Mediterranean Cities and Climate Change"

Le livre Blanc "Mediterranean Cities and Climate Change"

— 8 janvier 2017, par Hubert MazurekJérémy Garniaux

Le programme MC3 est dans la phase de rédaction du livre blanc sur l’urbanisme en Méditerranée et le lien avec les enjeux de l’environnement. Résumé avant le 15 mars....

Vers un livre blanc de l’urbanisme et du changement climatique en Méditerranée

Après un an et demi de travaux, le réseau MC3 “Mediterranean Cities and Climate Change” (http://mc3.lped.fr) démarre la phase de rédaction de son livre blanc sur l’urbanisme en Méditerranée et l’intégration des enjeux environnementaux liés au changement climatique.
Nous lançons un appel à contribution auprès des spécialistes et des institutions pour participer à la rédaction de ce livre blanc, et particulièrement pour alimenter le chapitre « Urbanisme en Méditerranée : y-a-t-il une place pour l’environnement ? », sur la base d’expériences locales au sein des différents pays des contributeurs.

→ Résumés à envoyer avant le 15 mars !

Sommaire prévisionnel :

1 - Enjeux du changement climatique dans les villes méditerranéennes

Y-a-t-il des spécificités en matière de climat en Méditerranée ? Quels impacts sur les villes ? Quels enjeux en matière de gestion du risque, d’atténuation et d’adaptation ?

2 - Politiques urbaines : les réponses à différentes échelles

Les politiques urbaines dans les pays méditerranéens sont souvent le résultat d’une réponse aux demandes des organismes internationaux. Sont-elles adaptées ? Quelles mesures pour construire des politiques méditerranéennes ? Quel type d’urbanisme, de réglementation et d’innovations architecturales ?

3 - Projets urbains : quelles expériences ?

Nous analyserons une dizaine de projets urbains en Méditerranée, caractéristiques de réussites ou d’échecs au nom de la "ville durable".

4 - Urbanisme en Méditerranée : y-a-t-il une place pour l’environnement ?
Chapitre construit à partir des ateliers réalisés dans le cadre du réseau MC3, de l’analyse de la documentation présente sur le site, et des apports des partenaires en Méditerranée.

Annexe 1 : Indicateurs de développement urbain, une analyse critique
Annexe 2 : Glossaire

Si vous avez écrit des articles ou participé à un ouvrage sur ces thématiques dans votre pays ou sur la région méditerranéenne, vous pouvez contribuer à ce livre blanc en nous envoyant une synthèse et une réflexion critique sur la prise en compte des enjeux environnementaux dans les politiques urbaines et les réalisations en urbanisme ou en architecture.
Votre contribution fera l’objet d’une révision par un comité scientifique et sera publiée en trois langues (français, anglais et espagnol) avec mention de l’auteur et de son institution.

Pour le chapitre « Urbanisme en Méditerranée : y-a-t-il une place pour l’environnement ? » :

Nous souhaitons réaliser un bilan et une prospective sur le rôle de l’environnement et des changements climatiques et les actions mises en place en matière d’urbanisme et d’architecture en Méditerranée.

Comme bilan (situation passée et actuelle), il est nécessaire de réfléchir à la place des discours et des politiques nationales et internationales sur la création d’un « imaginaire » de l’action urbaine, l’invention de nouveaux concepts ainsi que l’innovation autour de nouveaux processus. Écoquartier, ville durable, ville résiliente, smart cities, etc. sont-ils des concepts opérationnels et sont-ils efficaces en termes d’atténuation et dans le cadre d’une adaptation aux variabilités climatiques ? Dans quelle mesure cette réflexion apporte-t-elle une nouvelle vision de la ville s’appuyant sur l’équité, l’égalité et l’amélioration du cadre et des conditions de vie ? Y-a-t-il des modifications de pratiques de la part de la société civile et/ou des institutions locales, dans les domaines de l’action citoyenne participative, de la planification, et de la conception même de l’urbanisme ? Comment les spécificités méditerranéennes sont-elles prises en compte ? Quelle est la place et l’intérêt de la société méditerranéenne dans ce débat ? Y-a-t-il des modalités particulières, des expériences, des savoir-faire développés par la société civile en milieu urbain ? Sur quelles bases les projets urbains sont-ils pensés « éco » ? Comment évalue-t-on leur efficacité ?
Etc.

En matière de prospective, il est nécessaire de discuter des conditions de la réalisation d’une « transition urbanistique », adaptée aux conditions sociales et écologiques locales. Quelle place pour la connaissance et l’innovation ? Quelle place pour le citoyen ? Sur quels points peut-on innover en matière de planification, de structure urbaine, de matériaux, d’architecture, etc. ? Villes nouvelles ou renaissance des centres anciens ? Comment adapter les politiques et les réglementations aux imprévus du temps long : variabilité climatique, échéances à 50 ans, modes de vie, transition énergétique, etc. ? Comment imagine-t-on la ville de demain ?
Etc.

La réflexion théorique est souhaitée mais devra être appuyée par des expériences ou projets réels de terrains dans une zone méditerranéenne.

Envoyez un résumé de votre proposition avant le 15 mars 2017 (une page comprenant un titre, un résumé et un CV de 10 lignes maximum) à hubert.mazurek@ird.fr. Une réponse vous sera fournie le 30 mars au plus tard, et le texte devra être prêt pour le 30 juin 2017.