Menu
MC3 > Synthèse > 03 - Indicateurs liés à la mobilité et aux services

03 - Indicateurs liés à la mobilité et aux services

— 5 janvier 2017

Ces indicateurs sont liés aux facilités des transports verts et publics, et à l’accessibilité des infrastructures. Il s’agit de donner des informations sur les potentialités d’usage et les fonctionnalités des réseaux de transport public (proximité des populations et des points d’attraction de la ville). ; de favoriser l’accessibilité aux réseaux de transport en bicyclette (réseau de qualité, accessibilité et et planification des points de parking) ; planifier et contrôler les emplacements de parking urbains (Demande résidentielle et publique).

Sommaire - 6 indicateurs

3.11 - Proximité à un arrêt des transports publics de superficie
3.12 - Proximité à un réseau de bicyclettes
3.13 - Proximité et quantité de places de parking pour bicyclettes
3.14 - Accessibilité et quantité de parking pour les véhicules privés
3.15 - Plateforme logistique urbaine
3.16 - Couloirs de service

Implication pour le changement climatique :

Usage de transports doux ou public pour limiter les émissions de gaz à effet de serre, et les effets de pollutions urbaines.


3.11 - Proximité à un arrêt des transports publics de superficie

  • Objectif : Disposer d’un système de transport qui permette réduire les distances dans la ville, au moyen d’un transport public prioritaire. L’objectif final est de réduire la dépendance à l’automobile et d’absorber la demande de transport dans des dispositifs de développement durable.
  • On considère comme efficace et accessible un réseau de transport public lorsque les déplacements à pied jusqu’au prochain arrêt ne dépasse pas 5 minutes (environ 300 mètres).
  • Définition : Longueur de la couverture de transport public (mètre linéaire) / Longueur totale
  • Nos critères : Il est important de configurer l’urbanisation et les équipements en fonction de la disposition du réseau de transport public, piétonnier et de bicyclette
  • 1 - La définition ne corresponde pas aux objectifs : il s’agirait plutôt de mesurer la quantité de personne pouvant accéder à un arrêt particulier et de le comparer au nombre total de personnes vivant dans le quartier
  • 2 - L’indicateur de CATMED (Proximité à un arrêt de transport public) propose de mesurer le pourcentage de population qui peut trouver un arrêt de transport public près de sa résidence ; CATMED inclue dans cet indicateur les réseaux d’autobus et de métro.
  • 3 - Par contre, CATMED ne fixe pas de valeur de référence
  • 4 - Pour AURA, le calcul se fait sur le nombre de logements distants de moins de 500 mpetres d’une station de tramway ou de moins de 300 mètres d’un arrêt de bus rapporté au nombre total de logements du secteur d’étude, ou 6 minutes à pied. La différence entre logement et population est à prendre en considération

Retour...


3.12 - Proximité à un réseau de bicyclettes

  • Objectif : On considère que la bicyclette joue un rôle fondamental pour la mobilité durable de l’urbain. Pour inciter à son usage, l’infrastructure est fondamentale, aussi bien pour un déplacement interne au quartier que pour lier les différents secteurs de la ville. Deux critères sont importants : la mise à disposition d’un réseau de transport à bicyclette séparé du transport motorisé ; et la connexion entre les différents modes de transport : à pied, lieux de chargement, équipement, transport public, etc.
  • Chaque garage de bicyclette doit être accessible à moins de 1 minute du logement en vélo ou 5 minutes à pied (environ 300m).
  • Définition : longueur de voies spécialisées en transport à bicyclette (mètre linéaire) / longueur totale des voies
    AURA donne la définition suivante : longueur des voies vertes (voies déconnectées du réseau viaires motorisé), pistes cyclables (hors trottoirs et bandes cyclables sur voie), trottoirs partagés (voie en site propre d’un minimum de 3,5m avec bande de marquage) / longueur totale de voirie du secteur.
  • Nos critères : Même remarque : la définition ne correspond pas aux objectifs. Il faut une vrai mesure d’accessibilité ou de distance du logement au point d’accès.
  • 1 - CATMED propose la même définition que pour les arrêts de transport public, avec un valeur de référence de 300 mètres, et un pourcentage de population ayant accès de 90 à 100%
  • 2 - AURA propose un indicateur "Modes doux en site propre" : accessibilité à la mobilité douce dans les déplacements courts (de moins de 3 km) (qui représente actuellement 50% des déplacements motorisés en France et 70% en ville. Cette mesure est associée à la limitation de la vitesse à 30km/h pour les véhicules en zone urbaine.
    Retour...


3.13 - Proximité et quantité de places de parking pour bicyclettes

  • Objectif : Pour rendre le transport en bicyclette sûr et efficace,il est nécessaire de disposer d’un nombre suffisant de place de stationnement pour bicyclette, et d’en assurer la sécurité. Ces places doivent se situer dans des endroits stratégiques et faciles d’accès, en connexion avec d’autres modes de transport doux.
  • Définition : Il n’y a pas d’indicateur particulier sinon une série de critères de qualité : visibilité, accès, sécurité, adapté, signalé, numéro de places important, non conflictuel avec le transport motorisé.
    AURA y associe une notion de "stationnement des cycles dans l’espace privé", intérieur et extérieur, à proximité immédiate des entrées, couvertes et sécurisées.
  • Nombre de logements dont la surface consacrée au stationnement des cycles est comprise entre 1 et 2 m2/logement ou supérieur à 2 m2/logement, rapporté au nombre total de logements dans le secteur d’étude.
  • Nombre de programmes tertiaires et d’équipements recevant du public dont plus de 2% de la surface hors oeuvre nette est consacrée au stationnement des cycles.
  • Nos critères : Cet objectif est complémentaire du 3.12

Retour...


3.14 - Accessibilité et quantité de parking pour les véhicules privés-

  • Objectif : Il est nécessaire de planifier et contrôler le stationnement des véhicules motorisés privés, et d’adapter le tissu urbain et résidentiel tant à la demande locale qu’extérieure. Par ailleurs, il faut éviter le stationnement des véhicules sur la voie publique ou les trottoirs, limitant ainsi la disponibilité d’espace pour les piétons ou les cyclistes.
    Pour les stationnements dans les résidences, le ratio est de une place pour chaque unité d’habitation, ou pour 75m2 de superficie de construction.
  • Définition : Nombre de places de stationnement disponible à moins de 300m de l’unité d’habitation, dans un espace sous-terrain ou de parking spécialisé.
  • AURA : nombre de places de stationnement (hors emplacement de livraison) sur la voirie publique rapporté au nombre de logements dans le secteur d’étude.
  • AURA : nombre total de places de stationnement d’usage privé rapporté au nombre total de logements du secteur d’étude.
  • Nos critères : Il est important de libérer l’espace public de surface pour favoriser les transports doux et publics. Mais il faut que cette mesure soit associée à la disponibilité d’espaces sous-terrain de stationnement, ainsi qu’à son accessibilité en temps et en coût. La définition BCNSEV est sans doute plus appropriée. Un indicateur encore plus adéquat serait le ratio entre stationnements sur espace de surface/ stationnements sur espaces de sous sol ou spécialisé, dans un quartier ou un pâté de maison.

Retour...


3.15 - Plateforme logistique urbaine

  • Objectif : concentrer le trafic de véhicules de transport sur des points de concentration particuliers, afin de faciliter le déchargement des marchandises, et assurer ensuite une distribution de courte distance vers les points d’approvisionnement. Cette distribution décentralisée des marchandises peut se faire dans des plateformes souterraines, ce qui permet une fluidité du trafic, une limitation des nuisances, et évite le conflit avec le transport individuel.
  • Définition : Réserve de superficie sous le système de voirie, fonctionnant comme un centre de stockage et de distribution de marchandises.
  • Nos critères : Très complexe à mettre en oeuvre du point de vue des infrastructure, ces plateformes auraient sans doute un rôle important dans la diminution du trafic routier intra urbain et dans les émissions de polluants.

Retour...


3.16 - Couloirs de service

  • Objectif : Maîtriser l’usage du sous-sol avec une notion de couloirs de services souterrains, incluant les canalisations, tous les services nécessitant d’interconnecter les édifices entre eux, le réseau électrique, de communication, etc. connecter avec les systèmes de transports souterrains, et les systèmes de plateformes logistiques. Un système souterrain centralisé pourrait permettre aussi une surveillance plus efficace de données climatiques, énergétiques, et de métabolisme urbain
  • Définition : pas d’indicateur particulier
  • Nos critères : Doit être intégrer dans le système de planification urbaine ; difficile à mettre en oeuvre dans les anciens centre urbains.

Retour...