Menu
MC3 > Journal > Des stagiaires au premier semestre 2016

Des stagiaires au premier semestre 2016

— 12 avril 2016, par Elodie BricheJérémy Garniaux

Depuis quelques semaines et jusqu’à l’été, le réseau MC3 accueille plusieurs stagiaires. Vulnérabilité côtière, mesures climatiques, terrains stambouliotes : tour d’horizon des contributions étudiantes en cours.

Début février, Imane Madi et Vincent Letourneur, étudiant.e.s à Aix-Marseille Université, nous ont rejoint pour travailler sur la question urbaine et environnementale à Istanbul. Imane, en deuxième année de Master de géographie, s’intéresse aux modalités de développement d’un projet d’éco-quartier sur la rive asiatique d’Istanbul ; Vincent, en première année du même Master, travaille quant à lui sur les forêts du nord-ouest de la ville, menacées par le troisième pont actuellement en construction et par le développement urbain attendu, en s’intéressant aux dynamiques de patrimonialisation de ces forêts. Tous deux sont accueillis par l’IFEA à Istanbul jusqu’à début mai, et ils prennent part à l’inventaire de projets urbains répertorié sur le site web.

Arrivée courant février également, Semina Mavromatidi est étudiante en Master de géographie - parcours géoinformatique - à l’Université Harokopio d’Athènes. Elle sera parmi nous jusqu’à fin juillet, dans le cadre d’un échange Erasmus. Son travail de Master 2 porte sur l’ "Évaluation de la vulnérabilité aux aléas naturels dans la zone côtière de Pieria Préfecture, Grèce". Sa méthodologie, reposant essentiellement sur le calcul d’un indice appelé CVI, sera appliquée sur le littoral de la région PACA durant son stage et elle participera à l’inventaire concernant la Grèce au sein du site web.

Enfin, Matthias Rochat, étudiant en licence professionnelle "géomatique" à l’Université de Nice, vient de nous rejoindre. Présent jusqu’à fin août, il mènera un travail sur la variabilité climatique et les usages des espaces publics dans un quartier touristique de Marseille en pleine transformation.

Bienvenue à tous les quatre !